Rapport des activités 2018

par José Clément

Les activités du Cercle Marie-Anne Libert sont traditionnellement basées sur quatre grands thèmes :

  1. L’organisation de promenades et de voyages en Belgique et à l’étranger ;
  2. La publication d’un bulletin trimestriel ;
  3. L’organisation d’un cycle de conférences ;
  4. Des actions en faveur de la protection de la nature.

En cette année 2018, il en fut de même.

Les promenades guidées en Belgique et à l’étranger

En 2018, le Cercle a organisé   49 promenades guidées d’une journée, 26 d’une demi-journée et 2 circuits à vélo. Ces balades sont accessibles à tous et entièrement gratuites. Nous avons organisé, en collaboration avec le Syndicat d’Initiative et de Tourisme de la ville de Malmedy, 28 promenades pendant les mois de vacances pour les touristes de passage et nos membres ne craignant pas les rayons particulièrement ardents du soleil cette année.

En plus des très fréquents déplacements sur le plateau fagnard ou dans les campagnes et bois des environs de Malmedy, j’ai choisi de mentionner particulièrement cette année :

  • des promenades centrées sur l’observation de la faune ou de la flore: 2 demi-journées traditionnelles consacrées à l’ornithologie (le 5 mai et le 9 juin), une journée le 30 juin  à la découverte des zones Natura 2000 du camp militaire d’Elsenborn pour y découvrir les travaux de gestion en vue de protéger la faune et la flore;
  • des destinations plus lointaines en Belgique telles que l’Hertogenwald en hiver; la vallée du Petit Chawion près de Spa, les bois de Nonceveux, le Ninglinspo, le sentier des échaliers à Stembert, la cascade de Haideboeuf près de Winanplanche, les jonquilles de la Holzwarche, Dolhain et ses environs, les hauteurs de La Reid, la fagne de Malchamps, les anciennes limites de la principauté abbatiale entre Stavelot et Wavreumont, le lac de la Gileppe, les environs de Wanne et Logbiermé, les vallées du Roannay, de la Sawe et de la Hoegne, les beaux points de vue de Coo, les coteaux de la Citadelle à Liège, les Fagnes de l’Est ou celle de Bérinzenne, les villages de Burg-Reuland ou de Aldringen, le marquisat de Franchimont ;
  • des incursions dans nos pays voisins, comme l’ancien camp militaire de Vogelsang et les lacs de la Rur, le village fleuri de Höfen, les lacs de la Haute-Sûre, l’abbaye de Mariawald et la petite ville de Hembach;
  • des visites plus patrimoniales : la crèche de Noël d’Höfen, la maison Villers et la chapelle de la Résurrection à Malmedy.En plus des balades hebdomadaires, le Cercle propose aussi des voyages plus ou moins longs en Belgique ou à l’étranger. Cinq activités de ce type ont été organisées en 2018 :
  • Le 24 avril, découverte des jacinthes du bois de Hal.
  • Du 28 au 30 mai, déplacement en train vers la très belle ville de Leuven / Louvain.
  • Du 16 au 21 septembre, le Cercle visite la Normandie et séjourne à Honfleur. Des visites à Amiens , Arromanches, Etretat, Fécamp, Lisieux, Deauville, Rouen et au Marais Vernier rythment ce voyage. Un bon souvenir assurément pour tous les participants !
  • Du 8 au 10 octobre, séjour à Wirtzfeld avec balades autour du lac de Butgenbach, le long de la Schwalm et à travers les paysages autour de Manderfeld.
  • Du 27 au 29 décembre, séjour dans la jolie ville de Monschau (Montjoie) avec une journée consacrée à la découverte de Aachen (Aix-le-Chapelle)   
  • En 2018, le Cercle a publié 4 bulletins de 32 pages chacun en couvrant des domaines aussi divers que :
  • Notre bulletin se veut le lien entre tous les membres qu’ils soient de notre région ou d’endroits plus éloignés. Il permet aussi aux membres qui ne savent plus ou pas nous accompagner lors des balades hebdomadaires de garder le contact.
  • La publication d’un bulletin trimestriel
  • Signalons enfin l’habitude prise par des fervents ornithologues du Cercle de séjourner aux environs de la Toussaint sur l’île de Texel. Une cinquantaine d’espèces ont été observées dont le bruant des neiges et neuf spatules. Les huit participants ont pu aussi se rendre compte des nombreux travaux réalisés pour limiter les effets du réchauffement climatique : les digues sont relevées d’au moins 1,40 m ; de nouveaux étangs sont creusés pour avoir le sable nécessaire aux travaux.
  • Ajoutons à toutes ces activités les moments de convivialité vécus autour d’un repas comme lors du goûter de l’Assemblée générale du 21 janvier lors du barbecue du 2 septembre et enfin lors de la choucroute du 17 novembre.
  • Un grand merci aux organisateurs de tous ces voyages : Rosine Boemer, Maria Gentges, Yvon Gabriel et Joseph Reuter.
  • la vie du Cercle avec notamment le rapport de l’Assemblé générale, les évocations des séjours en mai à Louvain et en automne à Wirtzfeld ou encore du voyage en Normandie ;
  • des regards sur l’avifaune de notre région : suivi des milans royaux qui nichent dans les Cantons de l’Est, renforcement de la population de Tétras-lyres en Fagnes, déclin des oiseaux wallons, présence de cigognes blanches à Wavreumont, passage du merle à plastron sur le haut plateau
  • un reptile protégé, la vipère péliade
  • des observations d’invertébrés comme des papillons (petit collier, tortue,  tabac d’Espagne) ou une petite araignée verte vue dans la Fagne de la Polleur;
  • la description de plantes (la jacinthe des bois, le vieil hêtre « le Dikke Baum » de la Holzwarche) ou de champignons (l’amanite tue-mouches) ;
  • des aspects de notre patrimoine comme les avrûles, le Pavé Charlemagne ou le monument Hall sur la route de Jalhay à Bellecroix. L’organisation d’un cycle de conférencesOrganiser un cycle de conférences n’est pas chose aisée : beaucoup de nos conférenciers habituels cessent leurs activités pour cause d’âge ou d’évolution technique très rapide du matériel. Il faut donc s’y prendre tôt assez. C’est ainsi que nous venons dernièrement de finaliser des contrats pour le printemps 2020. Malgré ces contraintes, nous avons organisé en 2018 quatre conférences :
  •  
  • Le 23 mars, Nadine et Jean-Claude Forestier nous présente « Les îles Shetland, une autre Écosse »

 

  • Le 20 avril, Jean-Claude Herman nous emmène découvrir « La Sardaigne, trésor caché »
  • Le 5 octobre, nous partons découvrir avec Jacques Decoin les paysages arctiques du Passage du Nord-Ouest, du Spitzberg et de la Sibérie avec « La vie en Nord »
  • Le 23 novembre, nous visitons « Les belles d’Espagne », c’est-à-dire les principales villes du pays grâce à Jean-Claude SadoineAjoutons à ces conférences :
  • Les films nature consacrés principalement à la faune de notre région (Les hôtes du petit jardin) et aux paysages magnifiques de la Drôme provençale et de la Savoie présentés à l’Assemblée générale de janvier et au souper choucroute de novembre par Michel Foguenne;
  • La présentation Powerpoint due à Joseph Reuter évoquant le séjour en Normandie à Honfleur, montrée lors la choucroute annuelle.

 

Les actions en faveur de la protection de la nature

Le Cercle a organisé une journée de gestion dans la Réserve naturelle RNOB de la Warchenne, le 24 mars. Au programme : débroussaillement des ligneux présents dans le vallon venant de Chôdes, de façon à maintenir le milieu ouvert et en assurer la biodiversité. C’est là, une occasion de sensibiliser les jeunes générations à l’objet de notre association tel qu’il est prévu dans nos statuts : Le Cercle est « une association culturelle et éducative qui a pour but principal l’étude des sciences naturelles, la protection de la nature et la défense de l’environnement. A cet effet, il exerce toute activité ayant un rapport avec ces préoccupations ».

Ces mêmes statuts prévoient que « Le Cercle pourra en particulier procéder à l’achat, à la location et à la gestion de réserves naturelles. ». A cette fin, Le « Fonds Marie-Anne Libert pour la Protection de la Nature » a poursuivi sa collecte de dons. Le Cercle se constitue, petit à petit, une réserve financière pour intervenir dès que de nouvelles opportunités viendront à se présenter. Rappelons que ce fonds est constitué par des versements volontaires de nos membres que nous tenons à remercier. Il est uniquement destiné à l’achat, la location et la gestion de sites naturels menacés et ne peut être utilisé à d’autres fins.

En compagnie d’Armand Henroset, de Joseph Reuter et d’autres ornithologues, notre président a poursuivi son recensement de l’avifaune de nos Fagnes. Le nombre d’espèces observées s’élève actuellement à 117. Cet important travail sur le terrain permet de dresser un état des lieux (12568 observations encodées depuis plus de 20 ans pour un nombre de sorties de 1183) et de garder des traces pour les générations futures. Toutes ces observations sont traitées informatiquement avec notamment de nombreux graphiques. Il est ainsi possible de savoir quels oiseaux on peut espérer observer sur le haut plateau fagnard à une période donnée de l’année

 Comme chaque année, le Cercle a participé au comptage des tétras-lyres. Cette activité de recensement est très importante pour permettre aux gestionnaires de la Réserve naturelle de suivre l’évolution de la présence des coqs de bruyère, surtout après les réintroductions de ces deux dernières années. Le moins qu’on puisse dire c’est que les résultats des observations sont peu rassurants.

Aves les Amis de la Fagne, le Cercle s’est de nouveau inquiété cette année sur la circulation en Fagne et en particulier sur l’entretien des pistes en zones C. Actuellement, seules deux pistes restent accessibles.

Le Cercle a assuré, cette année encore, une représentation dans plusieurs instances ; citons, entre autres, la Commission de Gestion de la Réserve naturelle des Hautes Fagnes, le contrat de rivière de l’Amblève, la Commission de Gestion des Réserves “Entre Fagnes et Amblève” et la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité(C.C.A.T.M) de la Ville de Malmedy où certains de nos mandats ont été renouvelés en cette année 2018.

 Conclusion.

Au cours de l’année 2018 écoulée, notre Cercle a programmé 98 activités qui ont attiré plus de 1900 personnes. Il s’est donc montré bien actif.

Le Comité remercie tous les média (presse locale, radios régionales et site internet communal) qui se font l’écho de nos diverses manifestations.

Mais nous tenons particulièrement à saluer les 349 membres qui nous sont restés fidèles et les 29 nouveaux qui nous ont rejoints. Ces 378 membres nous permettent de poursuivre la mission que notre association s’est fixée depuis 1951 au service de la Nature. A ces 378 membres, il convient encore d’ajouter 27 échanges avec des associations qui partagent les mêmes préoccupations. Total général : 405 membres. Merci à tous.