Rapport des activités 2017

par M. José CLEMENT

Dans nos statuts, il est écrit que « Le Cercle est une association culturelle et éducative qui a pour but principal l’étude des sciences naturelles, la protection de la nature et la défense de l’environnement. A cet effet, il exerce toute activité ayant un rapport avec ces préoccupations. Le Cercle pourra en particulier procéder à l’achat, à la location et à la gestion de réserves naturelles.  ».

Ces objectifs, le Cercle les a poursuivis en 2017 grâce à ses quatre pôles traditionnels  d’activités:

  1. L’organisation de promenades et de voyages en Belgique et à l’étranger
  2. L’organisation d’un cycle de conférences
  3. La publication d’un bulletin trimestriel
  4. Des actions en faveur de la protection de la nature

  Les promenades guidées en Belgique et à l’étranger

En 2017, comme d’habitude et par tous temps, le Cercle s’est montré chaque semaine présent sur le terrain : il a organisé  60 promenades guidées d’une journée (12 de plus qu’en 2016),  31 d’une demi-journée et  2 circuits à vélo (l’un de 55 km en bordure de Meuse au départ de Visé et l’autre de 35 km dans les environs de Jalhay et du lac de la Gileppe). Pendant les mois de vacances, le Cercle a de nouveau collaboré avec le Syndicat d’Initiative et de Tourisme de la ville de Malmedy pour mettre sur pied un cycle de promenades les mardis et jeudis en plus des sorties dominicales Lors de  ces promenades estivales, nos guides ont pu faire goûter aux promeneurs et vacanciers de passage dans notre région les beautés des Hautes Fagnes, de nos campagnes et de nos forêts.

photo: G. Lejoly

Nous nous sommes, bien entendu, fréquemment déplacés sur le plateau fagnard ou dans les campagnes et bois des environs de Malmedy. Je garde en particulier un très bon souvenir de cette promenade sous un beau soleil au départ de Botrange pour une traversée de la zone C de la Fagne wallonne et une boucle autour du Noir Flohay : ce jour-là, nos deux guides Daniel Batteux et Jean-Marie Letesson emmenaient à leur demande un couple de cinéastes québécois désireux de découvrir le Haut Plateau.

Mais nos balades ont été bien plus variées. Je relèverai particulièrement en cette année 2017 :

  • Les deux matinées consacrées à l’observation des oiseaux du 29 avril et du 10 juin. En suivant chaque année les mêmes circuits, nous pouvons dresser des relevés ornithologiques annuels et ainsi étudier l’évolution de notre avifaune.
  • Une journée botanique à allure lente: le 17 juin, découverte des biotopes très variés du vallon du Chefna, un affluent de l’Amblève.
  • Une journée à la découverte du patrimoine géologique très particulier des environs de Malmedy sous la conduite de Nancy Blaise-Lamby
  • Des destinations un peu plus éloignées en Belgique telles que les environs de Spa ou de Theux, la vallée du Roannay ou celle de la Hoëgne, la Gileppe, la Vecquée et les bois de Bassenge à Stoumont, les Hauts de l’Amblève à Rahier, dans le poudingue de Basse-Bodeux, la Brackvenn et les Misten dans les Fagnes de l’Est sans oublier les Cantons de l’Est comme Crombach , Hepscheid ou Ouren.
  • Des incursions dans les pays voisins en Allemagne avec les environs de Monschau ou de Kalterherberg, au Grand-Duché de Luxembourg autour de Beiler, au Limbourg néerlandais dans les campagnes de Mheer
  • Une croisière sur le Rhin de Bonn à Linz en août, une initiative de Mme Maria Gentges..
  • Des visites plus patrimoniales : L‘ancien camp militaire de Vogelsang reconverti en centre touristique, le musée du verre de Monschau, l’exposition Europalia consacrée à l’Indonésie au musée de la Boverie à Liège, les environs de Kornelimunster avec son ancienne abbaye et son musée du textile, la crèche artisanale de Höfen.
  • En plus de ces promenades guidées ouvertes à tous chaque semaine, le Cercle a aussi proposé en 2017 des séjours plus ou moins longs en Belgique ou à l’étranger.
  • Du 29 avril au 1 mai, le Cercle part à la découverte de Paris au printemps grâce à mesdames Maria Gentges et Rosine Boemer ainsi que messieurs Joseph Reuter et Alain Pirotte.
  • Du 17 au 21 septembre, 48 personnes séjournent avec le Cercle à Eguisheim en Alsace avec notamment des visites à Strasbo
    Voyage en Alsace et Vosges DU 17 AU 22 SEPTEMBRE 2017

    urg, Munster, Kaysersberg, Riquewihr et Colmar, une circuit dans les vignobles ponctué de la visite d’une cave à vin à Dambach-la-Ville et un arrêt au retour dans la très belle ville de Metz. Je me dois de relever une parfaite organisation de notre quintet de choc : mesdames Maria Gentges, Marie-Anne Libert et Rosine Boemer et messieurs Yvon Gabriel et Joseph Reuter ainsi qu’un vrai moment de grande convivialité.

  • Du 30 octobre au 2 novembre, 9 passionnés ont séjourné sur l’île de Texel pour se livrer à des observations ornithologiques: ils ont repéré ± 50 espèces (moins que d’habitude), les espèces du Grand Nord n’étant pas encore présentes suite à un temps particulièrement clément. A noter l’observation d’un Harle huppé (jamais vu jusqu’à présent au cours des voyages précédents) et du Bruant des neiges (déjà observé à Texel et dans la Réserve naturelle des Hautes Fagnes).L’organisation d’un cycle de conférences. Le Cercle veille à maintenir un cycle de conférences de qualité même si ce n’est pas toujours aisé : Il faut jongler avec : 
  • La disponibilité des salles à l’abbaye et la concurrence d’autres manifestations locales.
  • La disponibilité des conférenciers et leurs dates de présence en Belgique. C’est ainsi que nous avons déjà des accords pour le printemps 2019.

Cette année 2017, nous avons mis sur pied quatre conférences:

  • Le 21 avril, Daniel Dron nous invite à la (re)découverte des sites et paysages de la « Provence, l’art des contrastes ».
  • Le 28 août, André Desrochers, cinéaste canadien plusieurs fois primé nous présente « Le fabuleux marais – Tales of the Dundee Wetlands » tourné dans les zones humides des Cantons de l’Est de son Québec natal.
  • Le 28 septembre, Bernard de Witter qui n’avait pu nous rejoindre en mars suite à un malheureux contretemps, nous présente « la migration des grues cendrées en Europe ».
  • photo: Pierre-Marie Hubert

    Le 24 novembre, nous partons vers des contrées bien plus lointaines et nettement plus inhospitalières puisque nous mettons le « Cap vers l’Antarctique » avec Pierre-Marie Hubert. Depuis cet automne, le Cercle a modifié l’heure des conférences pour pou voir mieux correspondre aux attentes de son public habituel. Les effets se font déjà sentir au niveau de la fréquentation. Ajoutons à ces conférences :

  • Les films nature dus à notre administrateur Michel Foguenne présentés à l’Assemblée générale du 8 janvier 2017
  • Les films intitulés « Voyage à Paris  avec le Cercle», « Hommage à notre guide M. Magnus » et « Belle rencontre sur les berges de la Warche : le sauvetage d’un grand- duc » du même Michel Foguenne présentés lors du souper choucroute du 18 novembre.
  • Le montage audiovisuel de Jean-Marie Letesson relatant le voyage à Eguisheim en Alsace présenté lui aussi lors de notre souper choucroute.

La publication d’un bulletin trimestriel

En 2017, le Cercle a publié 4 bulletins de 32 pages chacun. Ce bulletin remplit plusieurs fonctions :

  • Il maintient un lien entre tous les membres spécialement ceux qui ne peuvent pas ou plus participer activement aux promenades et aux conférences
  • Il nous permet de publier les comptes-rendus des activités du Cercle tels que le rapport de l’assemblée générale ou les recensions de voyages (Paris et l’Alsace en cette année2017) : c’est l’occasion de se souvenir des bons moments passés ensemble.
  • Il nous permet de mieux connaître certaines espèces animales comme le Pouillot siffleur, l’inquiétant Frelon asiatique qui pourrait fragiliser nos colonies d’abeilles, le comportement étonnant de renards à la recherche de vers blancs dans une pelouse, la tentative d’introduction dans les Fagnes à la fin du 19ème siècle de la grouse ou lagopède d’Ecosse, l’observation d’un Bec-croisé des sapins en train de prélever des particules de mortier à la chapelle Fischbach
  • Il nous permet d’évoquer les dangers qui menacent notre faune : lors de l’année écoulée, notre revue s’est faite l’écho de la raréfaction des coqs de bruyère en Fagne et des mesures de réintroduction dans l’espoir de renforcer la faible population de Tétras-lyres qui subsiste sur le haut plateau. Le Cercle participe d’ailleurs aux comptages annuels. Nous avons aussi relaté l’opération sauvetage dont a pu profiter un Hibou grand-duc à Malmedy ou encore le suivi des migrations des Milans royaux des Cantons de l’Est.
  • Les plantes y sont aussi évoquées comme cette année grâce à un mini-quiz consacré aux petites fleurs et fruits des Fagnes.
  • Les relevés des observations ornithologiques avec notamment la mise à jour an juin des données concernant l’avifaune fagnarde sont de précieux témoignages dont les générations futures pourront se servir.
  • Notre revue contribue à garder la mémoire des événements marquants du passé. C’est ainsi que nous avons publié en juin l’histoire de l’ancienne forteresse nazie « Ordensburg » à Vogelsang
  • Elle permet enfin à tous les membres en ordre de cotisation d’obtenir le programme trimestriel détaillé de toutes nos activités et de planifier ainsi leurs sorties et voyages. Les actions en faveur de la protection de la nature Le Cercle assure la gestion de deux réserves : la Réserve naturelle RNOB de la Warchenne et celle proche de Boussire. Comme chaque année, une journée (le samedi 1er avril) a été consacrée à l’entretien des zones humides et au débroussaillage des ligneux présents sur le site. Ces interventions sont indispensables pour garantir la pérennité et la biodiversité du site. Depuis les travaux entrepris par Elia lors de la pose d’une nouvelle ligne électrique, le paysage s’est d’ailleurs largement ouvert.Le souci du Cercle reste encore et toujours de pouvoir agrandir cette réserve si de nouvelles possibilités d’achat venaient à se présenter. C’est le but du Fonds des réserves  qui continue sa récolte de dons et se tient prêt à intervenir financièrement pour de nouvelles acquisitions de terrains de grand intérêt biologique aux environs de Malmedy au cas où des propriétaires souhaiteraient vendre leur bien. Daniel Batteux et Jean-Marie Letesson ont presté 3 journées (au lieu de 25) de surveillance de la Réserve naturelle des Hautes Fagnes. Cette diminution importante provient de la mise en veilleuse de ce service par le Département Nature et Forêt (DNF).En compagnie d’Armand Henroset, de Joseph Reuter et d’autres ornithologues, notre président a poursuivi son recensement de l’avifaune de nos Fagnes. Dans son inventaire particulièrement fouillé, Jean-Marie Letesson a divisé l’année civile en 36 périodes et chaque espèce qu’on peut espérer trouver par décade de janvier à décembre est dûment répertoriée. Il s’agit là d’un travail impressionnant tant par la quantité d’informations collectées sur le terrain durant de nombreuses années (11618 observations encodées en fin d’année 2016 pour 1108 sorties sur le terrain) que par la richesse et la masse des documents (notamment les nombreux graphiques réalisés lors du traitement informatique des données). Le bulletin de juin nous présentait d’ailleurs une situation actualisée de ces recensements. 117 espèces ont déjà été repérées sur le Haut Plateau. En effet, 3 nouvelles espèces ont été découvertes en 2017 : il s’agit du Faucon kobez, de l’Élanion blanc vu en train de chasser et d’un Faucon pèlerin occupé à dépecer un merle en novembre. Averti par des riverains de la présence d’un rapace en grande difficulté dans le quartier des Grands Prés, le Cercle a pu participer au sauvetage assez mouvementé d’un Hibou Grand-duc. Ce fut l’occasion d’une précieuse collaboration avec le centre de revalidation de Murringen géré par Aves-Ostkantone que nous remercions pour toute l’aide apportée. Notre revue du mois de décembre et le film de Michel Foguenne projeté lors du souper choucroute s’en sont fait l’écho. En mai, les Amis de l’Ermitage Saint-Antoine et les habitants de Bernister s’inquiètent du projet d’une piste de ski synthétique près de la Ferme Libert Le Cercle s’est associé à leur démarche avant que le projet ne soit retiré au début du mois de juin. Avec les associations membres du Groupement Entre-Vesdre-et-Our et en particulier les Amis de la Fagne, Patrimoine Nature et Aves-Ostkantone, le Cercle s’est penché sur la problématique de la circulation en Fagne et de l’entretien des pistes en zones B et C. Les associations transmettront prochainement leurs observations aux gestionnaires de la Réserve naturelle. Le Cercle assure une représentation dans plusieurs instances notamment la Commission consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (C.C.A.T.M) de la ville de Malmedy, la commission de gestion de la Réserve naturelle des Hautes Fagnes, la Commission de gestion des réserves « Entre Fagnes et Amblève », le contrat de rivière Amblève avec lequel le Cercle a renouvelé sa convention cette année. Conclusion. Au cours de l’exercice écoulé, le Cercle a programmé exactement 100 activités, ce qui représente près de 2000 personnes touchées. Notre Cercle est donc bien actif et présent dans la vie locale. Le Comité remercie la presse écrite qui se fait l’écho de nos diverses manifestations notamment le journal Vlan. II associe à ces remerciements les radios locales, le Syndicat d’Initiative ainsi que les gestionnaires du site Internet de la ville de Malmedy. Mais notre gratitude va particulièrement aux membres qui nous ont témoigné leur fidélité et aux 31 nouveaux qui nous ont rejoints cette année. Ces 387 membres nous permettent de poursuivre la mission que notre association s’est fixée depuis 1951 au service de la Nature et à laquelle elle est restée fidèle depuis plus de 65 ans. Ajoutons encore les 28 échanges (un de plus qu’en 2016) avec des associations qui partagent les mêmes préoccupations que le Cercle. Cela nous donne un total général de 415 membres. Merci à vous tous.