Cap sur l’Antarctique

VENDREDI
24 NOVEMBRE 2017
A 14 H.

Salle du Chapitre – Malmundarium

Place du Châtelet à Malmedy

P.A.F. : 4 Euros (membres)
5 Euros (non-membres)

Renseignements : Jean-Marie Letesson, tél. 080/33.07.05.

Présentation de la conférence:

Partir à la voile sur les traces des explorateurs ayant franchi le Cap Horn et le redoutable passage de Drake, pour fondre sur un continent fascinant et quasiment vierge de présence humaine: l’Antarctique!
C’était pour moi un vieux rêve. Alors lorsqu’Eric Dupuis me propose de m’engager sur un tournage sur son bateau au mois de février 2013, je n’ai pas hésité une seconde.
Ce film retrace cette formidable aventure vécue avec un équipage de passionnés et de scientifiques, à bord de la goélette Vaïhéré, skippée par Eric Dupuis, au départ d’Ushuaia, et à destination de la Péninsule Antarctique.
Ce sera un voyage de l’extrême, où l’on va puiser dans ses propres limites au fond de soi, tant ce type de voyage est engagé. Mais peu importe, la passion de l’aventure et de l’image est la plus forte.
Et la récompense sera là ! Bien au delà des espérances. Une nature vierge grandiose, probablement parmi les plus beaux paysages que l’on puisse observer sur notre belle planète, avec ses montagnes et ses glaciers infinis, ses icebergs fabuleux et un monde animalier qui fourmille et qui ne craint pas l’homme, cétacés et manchots notamment.
Je filme avec passion la vie à bord et j’enregistre les commentaires des scientifiques embarqués ou rencontrés à terre.
Et puis il y a l’émotion que suscitent les restes des hivernages du commandant Charcot, notamment les initiales de son navire gravées sur la roche: PP pour «le Pourquoi pas».
A bord du voilier, on peut lire les ouvrages du Commandant, et une phrase retient l’attention : «Ici, est le sanctuaire des sanctuaires, où la Nature se révèle en sa formidable puissance comme la divinité Egyptienne s’abrite dans l’ombre et le silence du temple, à l’écart de tout, loin de la vie que cependant elle crée et régit.
L’Homme qui pénètre dans ce lieu sent son âme s’élever.